La grâce de Saint-Eustache

La grâce de Saint-Eustache

La grâce de Saint-Eustache, c’est 800 ans de témoignage du corps vivant du Christ en plein cœur de Paris.

La grâce de Saint-Eustache, c’est cet événement exceptionnel que nous allons partager ce week-end : 800 ans de la vie paroissiale d’une église qui témoigne de la permanence de l’amour et de la présence de Dieu, hier comme aujourd’hui dans nos vies rêvées et cabossées, sereines ou agitées.

La Grâce de Saint-Eustache, c’est le regard lumineux de Danièle et Philippe, débout malgré l’âge qui ont tant donné et continuent à irradier l’amour, c’est la vitalité de Christine et Roger toujours présents pour transmettre leur foi, c’est Claude championne de l’organisation et Jean fidèle au poste, c’est Catherine qui connait chacun dans le quartier, c’est Didier, c’est Xavier, c’est Jean-Claude et les 300 bénévoles de la Soupe, ce sont les 30 000 repas distribués chaque hiver depuis 40 ans, les 150 personnes les samedis à la Pointe qui viennent se réchauffer le corps et le cœur, ce sont les sourires et les larmes des amis de la rue, ceux qui n’ont plus rien, ceux qu’on a jetés un jour, ceux qui nous appellent et que nous aidons chez CERISE, chez les Visiteurs, à la Pointe ou à la Soupe. Tous sont le visage du Christ.

La grâce de Saint-Eustache, c’est l’énergie inépuisable de Louis, c’est l’efficacité d’Odile, l’engagement de Silvina, Jérôme, Mirko et d’Isabelle, les salariés de la paroisse qui la font vivre au quotidien.

La grâce de Saint-Eustache, c’est une équipe de prêtres et un diacre : Yves, Gilles-Hervé, Jacques, Romain et Patrice qui, dans leur sacerdoce, nous éclairent, nous transmettent, nous poussent sur les chemins de la foi, sur les chemins de la vie, sur les chemins de l’art où l’homme par la création nous rapproche du Créateur.

Comme le dit très justement Yves Trocheris, curé, « l’église Saint-Eustache n’est pas seulement un lieu cultuel, c’est aussi un lieu de vie et d’échanges ouvert sur la cité, un lieu de médiation culturelle ». De fait, l’art sous toutes ses formes est extraordinairement vivant dans notre paroisse et prolonge aujourd’hui un arc tendu depuis des siècles par Lully, Rameau, Molière, La Fontaine, Marivaux, Berlioz, Vouet, Rubens, Le Tintoret, jusqu’à Keith Haring, Pascal Convert… et Laurent Voulzy. Les auditions d’orgue données chaque dimanche par Thomas Ospital, Baptiste-Florian Marle-Ouvrard et François Olivier, alternent avec le festival des 36 heures lors de la Fête de la musique. Les Chœurs de Saint-Eustache animés par Lionel Cloarec poursuivent avec talent l’action initiée par le père Martin en 1945, et l’incontournable chantre Stéphane Hézode.

Ouverte à tout, ouverte à tous, telle est Saint-Eustache 800 ans après sa création. Telle est la grâce de Saint-Eustache.

Les manifestations de ces 800 ans vont être émaillées de grands moments mêlant art(s) et histoire(s) d’hier et d’aujourd’hui. Dimanche 4 février sera l’apothéose de Saint-Eustache avec une grande messe solennelle présidée par Mgr Laurent Ulrich, archevêque de Paris en présence de nombreuses personnalités politiques et artistiques et des forces vives de la paroisse. Un cocktail suivra ainsi qu’un concert de clôture.

Alors venez nombreux fêter cet événement historique, venez nombreux recevoir cette grâce de Saint-Eustache.

 

Olivier Boré, membre de l’équipe pastorale, et coordinateur du projet des 800 ans



0 Partages
Tweetez
Enregistrer
Partagez