Méditation biblique du père Roger Thomas

Méditation biblique du père Roger Thomas

Visuel : Église et monastère de Catherine de Sienne, Buenos Aires

Évangile du mercredi 29 avril
Fête de sainte Catherine de Sienne

En ce temps-là, Jésus leur dit :
« Moi, je suis le pain de vie
Qui vient à moi n’aura jamais faim ;
qui croit en moi n’aura jamais soif.
Mais je vous l’ai dit :
vous me voyez et vous ne croyez pas.
Tout ce que me donne le Père viendra à moi,
et celui qui vient à moi,
je ne le jetterai pas dehors ;
car je suis descendu du ciel
pour faire non pas ma volonté,
mais la volonté de celui qui m’a envoyé.
Or c’est la volonté de celui qui m’a envoyé
que je ne perde rien
de tout ce qu’il m’a donné,
mais que je le ressuscite au dernier jour.
Oui, telle est la volonté de mon Père,
que quiconque voit le Fils et croit en lui
ait la vie éternelle
et je le ressusciterai au dernier jour. »

Jean 6, 35-40

Méditation biblique

Fêtant sainte Catherine de Sienne en ce temps pascal, combien nous sommes sensibles à la rencontrer et à partager avec elle les dons de l’Esprit, fruits de la résurrection de Notre Seigneur Jésus Christ.

« Ô Déité éternelle… ici, la mémoire ne peut te saisir,
ni l’intelligence te comprendre,
ni le cœur t’aime comme il convient.
Ô nature divine, qui ressuscite les morts et seul donne la vie,
tu as voulu t’unir la nature humaine frappée de mort,
pour lui rendre la vie.
Ô Verbe éternel, cette nature mortelle, tu te l’es unie
si étroitement qu’il a été ensuite impossible
de vous séparer…

Tel est le fruit de l’Incarnation, que nous ne pouvons en effet séparer de sa Passion et de sa Résurrection. C’est ce que la spiritualité de l’École Française nous a permis de méditer et que Catherine de Sienne a découvert dans ses moments intenses de prières, qui l’ont conduite à cette action voyageuse, pour la conversion des personnes et de l’Église mystique et politique.

C’est là où je me retrouve avec l’évangile de ce jour, où saint Jean nous communique ce message : « Celui que Dieu a envoyé dit les paroles de Dieu, car Dieu lui donne l’Esprit sans mesure. »
Ouvrons-nous à ce don, qui en ce temps que nous vivons, sera précieux pour nous et nos frères, confinés comme les apôtres au Cénacle et que l’Esprit-Saint surprendra.

Roger Thomas, prêtre de l’Oratoire à Domont, Val d’Oise



0 Partages
Tweetez
Enregistrer
Partagez