Un Conseil Paroissial « post-covid »

Un Conseil Paroissial « post-covid »

Avec un peu d’optimisme, nous avions appelé le conseil paroissial de cette année scolaire 2020/2021, conseil paroissial « post-covid » ! En fait, dès le départ, nous avons dû en rabattre  et adopter, pour les trois premières réunions qui eurent lieu en novembre, décembre et février, une formule numérique. Et les suivantes seront sans doute encore réalisées ainsi. Mais qu’est-ce qu’un conseil paroissial et pourquoi « post-covid » ? Le conseil paroissial réunit les responsables ou représentants des multiples activités de Saint-Eustache, depuis la soupe jusqu’aux chanteurs en passant par les baptêmes et le « collège visuel ». En tout une trentaine de personnes. Son rôle est d’assister le curé dans ses choix, orientations et décisions. Quant au terme « post-covid », il avait été choisi pour signaler l’originalité de ce conseil et son ambition. En effet, le but de ce conseil n’est pas seulement de réunir les représentants des activités de Saint-Eustache pour échanger, s’informer, connaître, s’approprier et affiner un projet pastoral déjà existant même si cela est bien sûr nécessaire, mais aussi de donner des pistes pour remédier à une des difficultés de la paroisse qui consiste en une tendance au cloisonnement des différents groupes et réalités. Cette tendance est nuisible aussi bien sur le fond que du point de vue organisationnel. Sur le fond chaque groupe risque de se refermer sur lui-même en oubliant la paroisse qui lui donne vie et sens et du point de vue organisationnel on peut parfois aboutir à des situations complexes et paralysantes.

Nous avons, pour nous guider, deux précieux outils. Tout d’abord un audit organisationnel réalisé par une professionnelle et qui a été achevé pendant le premier confinement, ensuite une enquête sociologique menée là aussi par un professionnel et dont nous avons eu les résultats au printemps dernier.

La première séance a été l’occasion de nous connaître, d’échanger, de mettre des noms et des visages sur des activités, de savoir quel impact la crise sanitaire avait sur l’une ou l’autre des activités représentées et comment nous envisagions l’avenir proche et lointain. Une rencontre très enrichissante pour tous. Les deux autres séances ont permis de prendre connaissance en profondeur des résultats de l’audit et de l’enquête et de commencer à travailler en groupes sur le projet pastoral et sur l’organisation. Le point d’attention de la communication, mis en exergue par l’audit, a été relevé tant par les participants que par le curé. Il nous reste encore beaucoup de chemin à parcourir, la crise sanitaire nous ralentit mais elle nous permet aussi de nous retrouver plus facilement par visioconférence puisque nous sommes bloqués chez nous le soir ! Nous progressons donc pas à pas.

Le 14 février dernier, la pasteure Agnès Adeline-Schaeffer, de l’oratoire du Louvre, a été invitée à prononcer l’homélie lors de la messe de 11 heures à Saint-Eustache. A la toute fin elle nous a dit que ce qui compte au fond et nous permet de tendre à l’unité sans abolir nos différences, c’est l’amour réciproque. Personnellement j’ai trouvé ce rappel particulièrement approprié à nos travaux.

Jean-Pierre Rosa, paroissien, animateur du Conseil paroissial

 



0 Shares
Tweet
Register
Share