Notre-Dame de Paris, un poème de Gérard de Nerval

Notre-Dame de Paris, un poème de Gérard de Nerval

Ce poème de Gérard de Nerval semble décrire  avant l’heure, la profonde déchirure de notre cathédrale, en des termes certes durs et fracassants, mais la donnant à voir, malgré les blessures du temps, telle qu’elle est en vérité : toujours belle, toujours majestueuse.

Notre-Dame de Paris

Gérard de Nerval

Notre-Dame est bien vieille : on la verra peut-être
Enterrer cependant Paris qu’elle a vu naître ;
Mais, dans quelque mille ans, le Temps fera broncher
Comme un loup fait un bœuf, cette carcasse lourde,
Tordra ses nerfs de fer, et puis d’une dent sourde
Rongera tristement ses vieux os de rocher !

Bien des hommes, de tous les pays de la terre
Viendront, pour contempler cette ruine austère,
Rêveurs, et relisant le livre de Victor :
— Alors ils croiront voir la vieille basilique,
Toute ainsi qu’elle était, puissante et magnifique,
Se lever devant eux comme l’ombre d’un mort !

Gérard de Nerval, Odelettes (1834)



0 Shares
Tweet
Register
Share