Appel au vote pour le Budget participatif de la Ville de Paris

Appel au vote pour le Budget participatif de la Ville de Paris

Restaurer les chapelles de l’église Saint-Eustache

La campagne de vote du Budget Participatif 2021 approche à grands pas, le vote étant ouvert du 9 au 26 septembre.
Les parisiens s’emparent largement de cette campagne de vote : à titre d’exemple, en 2019, le vote du budget participatif avait réuni 231 000 personnes, soit plus de 10 % des Parisiens.
Parmi les projets mis au vote, l’un porte directement sur la restauration de chapelles à Saint-Eustache pour 1 400 000 euros.
Le budget participatif a désormais une place majeure dans les budgets de la Ville, notamment sur les projets patrimoniaux.
Ces budgets supplémentaires, surtout dans le contexte économique actuel, permettraient d’accélérer la restauration de l’église et de déclencher un cercle vertueux en faveur du mécénat, les donateurs contribuant de manière décisive à terminer ou amplifier un cycle de restauration complet, entamé grâce au budget participatif.

Une description du projet

La Ville de Paris a entrepris la restauration des chapelles de l’église Saint-Eustache :

  • En 2006 : chapelle des Monuments, chapelle du Calvaire et chapelle Sainte-Cécile (au sud)
  • En 2009 : chapelle Sainte-Monique et chapelle des Âmes du purgatoire (au sud)
  • En 2010 : chapelle des Saints-Anges (au sud)
  • En 2011 : chapelle du Sacré-Cœur et chapelle Sainte-Agnès (au sud) et chapelle Saint-Vincent-de-Paul (au nord)
  • En 2019-2020 : bras sud du transept (grâce au BPP 2018)
  • En 2020-2021 : bras nord du transept
  • En 2021-2022 : chapelle Sainte-Anne (au sud)

 

Plusieurs restaurations sont en projet et nécessiteraient un apport via le Budget participatif de la Ville de Paris :

  • Chapelle Saint-Joseph (au nord) : décor du XVIIe siècle attribué à Simon Vouet. Grande urgence sanitaire, le décor s’est désolidarisé et est en train de tomber. Ce serait une perte irréparable.
  • Chapelle Saint-André dite des Charcutiers (au sud) avec le décor d’Isidore Pils et l’œuvre contemporaine de John Armleder réalisée en 2000. C’est une des chapelle les plus emblématiques de Saint-Eustache en raison du lien très fort avec la corporation des Charcutiers datant des Halles de Paris.
  • Décor peint de la porte de la Miséricorde : actuellement entrée principale de la paroisse, le décor de Dammery et Biennoury est en souffrance
  • Chapelle Saint-Eustache (au nord) avec les peintures de Le Hénaff : Vœu soutenu par la paroisse pour la chapelle du saint patron de l’église !

 

Il serait dommage de stopper cette dynamique de restauration et de perdre des décors très précieux par absence d’intervention. Le côté sud est en avance sur le côté nord sur lequel cependant on vient d’achever la restauration du transept.

La restauration de ces chapelles permettrait de les sauver, même dans le cas où nouveau dégâts des eaux car elles seraient durablement consolidées. Il convient de préserver et magnifier ces décors. La restauration pourrait porter sur une ou plusieurs chapelles de l’église.

Comment voter ?

Il est possible de voter à la fois pour les projets d’envergure parisienne et pour les projets d’arrondissement.

Le nombre de projets lauréats pour chaque arrondissement est déterminé en amont du lancement de l’édition. Chacun est libre de choisir son arrondissement de vote, en fonction du lieu de résidence, de travail ou d’affinités personnelles ; mais il n’est possible de voter que pour un seul arrondissement.

Pour voter, rendez-vous sur budgetparticipatif.paris ou dans l’une des urnes déployées sur l’ensemble du territoire parisien, dont la liste peut être consultée, pendant toute la période de vote, sur le site.

Qui peut voter et où ?

Tous les Parisiennes et Parisiens peuvent voter, sans condition d’âge ni de nationalité, dans le cadre d’une votation sécurisée.

Les Parisiens peuvent voter au budget participatif parisien et au budget participatif d’arrondissement. Pour le budget participatif d’arrondissement, chaque habitant ne peut voter que dans un seul arrondissement de son choix. La méthode de vote mise en place, inspirée du jugement majoritaire, permet une évaluation qualitative par les participants de chacun des projets soumis au vote.

Le vote est à la fois numérique et physique, la plateforme numérique dédiée est adaptée dans son contenu et ses modalités aux smartphones.

Des bureaux de vote fixes et mobiles sont aussi mis à disposition des Parisiens dans l’espace public et au sein de structures municipales accueillant du public (maisons de la vie associative et citoyenne, centres d’animation, équipements sportifs et culturels, espaces verts…). Les points de vote sont placés sous la responsabilité d’élus ou d’agents de la Ville.

Les Maires d’arrondissement mettent en place un bureau de vote pour le budget participatif parisien au sein de leurs mairies.

Plus de renseignements sur le site du Budget participatif de la Ville de Paris en cliquant ici.



0 Shares
Tweet
Register
Share