En mai fais ce qu’il te plaît

En mai fais ce qu’il te plaît

Voici le joli mois de mai ! En mai chacun trouve son compte, comme ça en vrac : c’est le mois de Marie, au cours duquel nous nous joignons à Marie dans sa prière, par exemple avec le chapelet ; c’est le mois des jours de congé supplémentaires mais cette année sans beaucoup de ponts, hélas ; cette année il accueille aussi le temps de Pâques, le temps sans génuflexion pour nos frères orthodoxes car rester debout manifeste que l’on est ressuscité (relevé) avec le Christ ; à partir du 18 ème siècle la corporation des orfèvres offrait à la cathédrale des « mai » magnifiques tableaux qui ont été sauvés lors de l’incendie ; cela a été et est encore le mois des changements et des événements lourds dans notre pays, nous nous souvenons des millésimes : 1958, 1968, 1970, 1981, etc. jusqu’à 2019 qu’il nous faut vivre jusqu’au bout… Ce que je veux retenir avant tout est plus léger, un proverbe : « en mai fais ce qu’il te plaît ! » Il répond bien sûr au « en avril ne te découvre pas d’un fil » mais surtout pour moi il évoque par sa forme et sa légèreté, comme un anagramme, une recommandation de saint Augustin* : «  Aime et fais ce qu’il te plaît ». Je vous lis la suite : « Si tu te tais, tais-toi par Amour, si tu parles, parle par Amour, si tu corriges, corrige par Amour, si tu pardonnes, pardonne par Amour… Voici comment s’est manifesté l’Amour de Dieu pour nous : il a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par Lui. Voici ce qu’est l’Amour : ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, c’est Lui qui nous a aimés le premier ».

Jacques Mérienne, prêtre du diocèse de Paris.

* Sermon sur la première lettre de saint Jean

 



1 Partages
Tweetez
Enregistrer
Partagez1
+1