Concerts-conférences « Tribunes parisiennes et organistes-compositeurs du XVII siècle à nos jours »

Concerts-conférences « Tribunes parisiennes et organistes-compositeurs du XVII siècle à nos jours »

Concerts-conférences organisés en 2019 à Saint-Eustache par François Sabatier, musicologue, et Baptiste-Florian Marle-Ouvrard, Thomas Ospital, organistes titulaires du grand orgue de Saint-Eustache.

Un dimanche par mois à 16h en libre participation

  • 20 janvier avec Baptiste-Florian Marle-Ouvrard : « Les organistes de Notre-Dame de Paris »
    Œuvres de Racquet, Du Mage, Calvière, Vierne, de Saint-Martin, Cochereau, Leguay
  • 17 février avec Thomas Ospital : « Les organistes de Saint-Eustache »
    Œuvres de Batiste, Dallier, Bonnet, Fleury, Guillou, les organistes actuels
  • 10 mars avec Baptiste-Florian Marle-Ouvrard : « Les organistes de Saint-Sulpice »
    Œuvres de Clérambault, Séjan, Lefébure-Wely, Widor, Dupré, Grunenwald, Roth
  • 7 avril avec Thomas Ospital : « Les organistes de Sainte-Clotilde »
    Œuvres de Franck, Pierné, Tournemire, Bonnal, Langlais, Cogen
  • 12 mai avec Baptiste-Florian Marle-Ouvrard : « Les organistes de Saint-Étienne-du-Mont »
    Œuvres de Lasceux, Duruflé, Escaich
  • 9 juin avec Thomas Ospital : « Les organistes de la Trinité »
    Œuvres de Chauvet, Guilmant, Quef, Messiaen, Hakim, Mallié

 

Les six concerts-conférences de 2019 se proposent d’évoquer les œuvres de quelques organistes qui, depuis l’époque de Louis XIII, occupent les plus importantes tribunes parisiennes où ils se sont illustrés sur des instruments construits par les facteurs les plus réputés. Ce tour d’horizon se portera d’abord sur les trois plus importantes tribunes de Paris, celles de la cathédrale Notre-Dame et des églises Saint-Eustache et Saint-Sulpice dont les instruments dépassent aujourd’hui cent jeux, mais il n’oubliera pas d’autres sanctuaires au sein desquels une école où des musiciens de grande envergure ont travaillé avec succès, notamment à Sainte-Clotilde, Saint-Étienne-du-Mont et à la Trinité. Dans chacun des cas, nous nous appliquerons surtout à commenter ou faire entendre les œuvres majeures comme des pages moins connues ou même oubliées, grandes compositions ou plus modestes contributions qui nous permettront d’aborder à la fois des pièces liturgiques ou sacrées, des morceaux de musique pure ou même des transcriptions.



175 Partages
Tweetez
Enregistrer
Partagez175
+1