Exposition « Portraits » par Roger Perez, à La Pointe Saint-Eustache

Exposition « Portraits » par Roger Perez, à La Pointe Saint-Eustache

Il y a une trentaine d’années, ce quartier très marqué par l’industrie de la mode, a été particulièrement frappée par la pandémie du SIDA. La Paroisse Saint-Eustache est une des paroisses de Paris où s’est le plus développée une pastorale tenant compte du VIH. En particulier avec la création par le Père Gérard Bénéteau de l’Association Solidarité Sida Saint-Eustache pour venir en aide aux personnes et leurs familles touchées par la pandémie, relayée par une activité de galerie à la Pointe St Eustache soutenue par le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris et les Beaux-Arts.

Depuis un peu plus d’un an, avec la pandémie du Covid-19, La Pointe Saint-Eustache a été principalement dédiée à la distribution alimentaire. D’abord avec la campagne associant la Ville et le Diocèse de Paris de mars à août 2020, distribution atteignant jusqu’à 600 sacs repas par jour. Suite au premier déconfinement, la reprise des goûters de la Pointe le samedi après-midi. Puis, au 2ème confinement, le lancement des Petits Déjeuners de la Pointe, les mardis et jeudis de novembre 2020 jusqu’au 17 juin dernier. Enfin, bien sûr, la distribution de la Soupe Saint-Eustache, comme chaque année de décembre à mars, mais à la Pointe et non plus sur le perron de l’Eglise.

Lors d’une maraude, en avril 2020, j’ai rencontré l’artiste péruvien Roger Perez, venu visiter des amis latino-américains qui dormaient sous les arcades de la Cité Internationale des Arts, lui-même ayant fait l’expérience de la rue à son arrivée à Paris. Six mois après, nous nous sommes retrouvés lors d’un des petits déjeuners, et naît alors le projet d’exposer à la Pointe six portraits d’amis de la rue, renouant avec la vocation de ce lieu d’associer art et solidarité, comme lors de la précédente pandémie. L’hospitalisation et le confinement ont retardé la réalisation de ce projet qui voit le jour une semaine après la clôture des Petits Déjeuners et se transforme en Après-midis de la Pointe, un temps d’accueil les mardis et jeudis après-midi.

Un grand merci au Père Yves Trocheris d’avoir permis ce projet, à Françoise Paviot et au Collège des Arts Visuels, pour leur soutien, à Marie-Cécile Clouet pour la communication et à Jérôme Desjardins pour son aide technique. Et bien sûr à Roger Perez qui a réalisé ces portraits, dont certains ont été peints à proximité de la Pointe pendant les Petits Déjeuners et qui nous font retrouver autrement des amis que nous croisons chaque jour aux alentours de l’église Saint Eustache.

 



0 Shares
Tweet
Register
Share