«C’est le Christ qui nous accueille»

«C’est le Christ qui nous accueille»

«J’ai eu faim et vous m’avez donné à manger, j’ai eu soif et vous m’avez donné à boire, j’étais un étranger et vous m’avez accueilli. », Matthieu 25.

Un jour froid d’automne, nous avons longtemps marché dans Paris avec un ami ; je n’avais pas de destination claire et je ne connaissais pas la ville. J’ai vu un grand bâtiment de loin, et en nous approchant, nous avons vu que c’était une église.  Je me suis dit que ce serait bien si je pouvais parler un peu avec un prêtre de cette paroisse comme j’avais l’habitude de parler avec le Père Nikolaï quand j’étais encore étudiant en Ukraine  : il me donnait un peu d’espoir et me calmait  toujours.  Mais je ne connaissais pas le français.  L’ami qui était avec moi m’a dit que dans cette église, il connaissait le  Père  George Nicholson qui parlait anglais. J’ai trouvé ça génial parce que je parlais aussi anglais, donc  j’ai décidé d’aller à l’église et de le trouver. J’ai rencontré le Père George, je me suis présenté et je lui ai parlé longtemps, et à la fin le Père m’a dit que je pourrais venir à Saint-Eustache quand je le voudrais.

L’entrée en catéchuménat – Ça faisait six mois que je venais à St Eustache quand un jour, le Père George m’a dit : « Est-ce que tu es prêt pour la prochaine étape? Tu pourrais maintenant assister aux sessions de formation de la paroisse pour en savoir plus sur l’Eglise, le christianisme et découvrir comment agissent les chrétiens. Je connaissais déjà bien le christianisme, mais cette fois, j’ai suivi tous ces enseignements en français. Le Père George m’a présenté à Madame et Monsieur Poyet qui sont en charge du Catéchuménat à Saint-Eustache, et je participe à ces réunions depuis deux ans. J’ai reçu de nombreux enseignements utiles grâce aux membres de ce groupe.  Il est maintenant temps pour moi de passer à l’étape suivante et d’accomplir une phase centrale de la foi chrétienne : recevoir le baptême.

L’appel décisif – «Je t’ai appelé par ton nom».  J’ai reçu un appel décisif auquel j’ai été invité par l’évêque, à l’église Saint-Sulpice le 29 février 2020. En début de Carême, cette célébration marque une étape de plus sur le chemin catéchuménal pour nous, futurs baptisés : nous seront désormais admis à recevoir les sacrements chrétiens.

Les scrutins et la réception des sacrements – A Pâques, lors de la Vigile pascale, je vais recevoir les trois sacrements (Le sacrement est le signe visible d’une réalité invisible) de l’Initiation chrétienne : le Baptême, la Confirmation et l’Eucharistie. Le baptême, que je vais recevoir lors de la Vigile de Pâques 2020 à Saint-Eustache va me permettre d’entrer dans la vie chrétienne. Maintenant, j’ai l’impression d’avoir une nouvelle maison et une nouvelle famille, dans le Christ.

Adel  Makkari

Photo : Diocèse de Paris

 



0 Shares
Tweet
Register
Share